Atténuer les cicatrices post-chirurgicales avec la dermopigmentation esthétique

0
906

La chirurgie plastique, permet de corriger des défauts esthétiques grossiers. Mais, malheureusement, l’apparition de cicatrices post-chirurgicales est l’un des effets secondaires indésirables d’une chirurgie plastique. Il est possible de corriger certaines d’entre elles à l’aide de soins cosmétiques, mais les autres ne peuvent être masquées. Dans ces cas, la dermopigmentation esthétique peut aider. Plus il y a de contraste entre une couleur de peau saine et une couleur de cicatrice, plus le résultat est expressif.

Les différentes étapes de la réalisation

L’appariement des pigments est la première étape très importante. Le spécialiste estime la couleur de la peau saine et celle de la zone blessée. Le pigment choisi doit être un peu plus chaud que la couleur saine de la peau. Ainsi, les teintes chaudes doivent dominer (jaune, orange) car il est important de se rappeler que le pigment perdra une partie de ses couleurs chaudes après la guérison et le renouvellement cutané.

Presque tous les fabricants produisent des collections spéciales de pigments pour la dermopigmentation esthétique comme sur maud.fr. Habituellement il y a environ 20 teintes et cela permet d’assortir une couleur pour chaque type de peau. Bien entendu, la précision de l’appariement dépend de l’expérience du spécialiste.

La densité du pigment définit les caractéristiques de la zone où il sera tracé. Plus le contraste entre la peau saine et la zone blessée est grand, plus le pigment doit être important. Il faut aussi tenir compte de la teinte de la peau blessée (si elle l’a été). Vous pouvez faire un test sur la première procédure. Le pigment apparié est tracé sur la petite surface et le résultat est estimé après la récupération totale. Après les corrections nécessaires, le spécialiste peut remplir toute la zone blessée.

Après la sélection des pigments, il est nécessaire de sélectionner la méthode de traçage et de préparer l’équipement.

Plusieurs techniques principales sont utilisées pour la dermopigmentation : modelage, comblement, comblement, relief. Pendant l’intervention, le spécialiste peut choisir l’une d’entre elles ou leurs combinaisons. Le « contournage » est utilisé pour faire une forme précise ou pour tracer les lignes. Dans la majorité des cas, cette option est mise en vigueur pour le tatouage des lèvres, de l’aréole et de l’imitation de cheveux.

Comment se déroule l’intervention ?

Une première consultation déterminera vos attentes, analysera votre complexe et réfléchira à ce qui est possible pour obtenir un résultat le plus esthétique possible. L’infirmière analysera la forme, la teinte que vous souhaitez obtenir et ses critères de choix seront orientés en fonction de la morphologie de votre visage, de la pigmentation de votre derme et du résultat attendu.

Une première simulation au crayon permettra de visualiser les lignes puis au pinceau pour la couleur afin d’imaginer le futur parcours. Une photo servira de référence et de référence tout au long de l’intervention.

L’intervention se déroule sur un visage nettoyé, sous anesthésie locale obtenue en appliquant une crème environ 40 minutes avant la séance. Le dermographe procède ensuite à la pigmentation sur la voie convenue après votre accord et ensuite à l’application d’un hydratant cicatrisant.

Les vérifications et retouches (si nécessaire) seront effectuées 3 semaines plus tard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here